Traitement de la transpiration excessive chez l’homme | Dr Cozanet Paris

La toxine botulique est un traitement rapide, sans danger et très efficace des hyperhidroses axillaires (production excessive de sueur) qui ne répondent pas au chlorure d’aluminium et pour lesquelles les déodorants et antiperspirants ne fonctionnent pas, ou tout simplement pour ceux qui sont gênés par la transpiration au niveau des aisselles.
L’injection de botox au niveau des aisselles permet de stopper la transpiration axillaire pendant 8 à 12 mois en moyenne, sans risque et réversible totalement.

Quels sont les objectifs du traitement de la Transpiration excessive chez l’homme ?

La sueur est fabriquée par des annexes de la peau (glandes eccrines et apocrines); sa sécrétion est sous la dépendance du système nerveux sympathique et régulé par l’hypothalamus. La transpiration est une réponse normale à l’augmentation de la température du corps (chaleur, exercice physique, Sèvre) et à l’émotion.
On distingue les hyperhidroses primitives ou essentielles (sans cause reconnue) des hyperhidroses secondaires à des maladies.

La plupart des hyperhidroses localisées des aisselles, des mains ou des pieds sont essentielles.

En cas d’hyperhidrose généralisée ou d’hyperhidrose localisée inhabituelle, il est indispensable de faire un bilan complet pour en rechercher la cause, surtout si la transpiration excessive est de survenue récente.

Comment fonctionne le Botox pour traiter la transpiration ?

La transpiration est due à un excès de stimulation des glandes sudoripares par le stress, l’alimentation, l’attitude posturale, le climat, certains médicaments, etc…

La toxine botulique (botox) est une protéine découverte dans les années 1920, et utilisée en médecine depuis 1970. La toxine botulique (botox) inhibe localement la libération du neuromédiateur à l’origine de cette stimulation, bloquant ainsi la libération de la sueur à la surface de la peau.

La réponse observée est fonction de la dose utilisée : 50 Unités de toxine injectées en sous cutanée dans chaque creux axillaire permettent généralement d’interrompre la sudation de 8 à 16 mois après l’injection selon les patients.

Comment se passe le traitement de la transpiration excessive chez les hommes ?

La zone de transpiration est déterminé par un test à l’iode (une solution iodée est appliquée sous l’aisselle, et de l’amidon entrainant une coloration bleue des zones où se situent les glandes sudoripares)

Le médecin détermine ensuite des carrés de deux centimètres de côtés aux coins desquels il injecte une petite quantité de toxine botulique (Botox). Le médecin réalise en général 10 injections par aisselles.

Les injections de Botox se font à l’aide d’aiguilles très fines, rendant le traitement quasi indolore.

L’effet du Botox se fait sentir deux jours après les injections et augmente pour atteindre son maximum après 15 jours à 1 mois.

Le traitement par Botox est surtout intéressant pour la transpiration des aisselles.

Il est plus rarement utilisé pour soulager les hyperhidroses palmo-plantaires. Les injections de toxine botulique (Botox) sont efficaces pour les mains ou les pieds mais posent des problèmes qui rendent leur utilisation difficile.

La douleur provoquée par les injections rend nécessaires des anesthésies délicates qui doivent se faire en clinique et majorent le coût du traitement, déjà élevé. La surface à traiter implique des doses importantes qui rendent le prix dissuasif

Quels sont les autres traitements de la transpiration ?

Ultherapy® avec ses ultrasons microfocalisés qui ciblent en profondeur les glandes sudoripares situées sous les aisselles jusqu’à provoquer un effet thermique important puis leur rétractation et leur élimination. L’ensemble des glandes peuvent être radicalement détruites et la réduction de la transpiration dans les jours qui suivent la séance. Les résultats de l’Ultherapy durent environ 2 ans.

MiraDry® est le tout dernier dispositif médical dans le monde, approuvé par la FDA, et qui utilise une énergie micro-onde pour détruire sans danger les glandes sudoripares situées sous les bras et réduire de façon significative la transpiration ainsi que les odeurs gênantes et la pilosité.

Traitement associé par épilation des aisselles

Le laser d’épilation définitive, après un traitement de la transpiration des aisselles par toxine botulique ou par Ultherapy, peut permettre d’en apprécier pleinement les résultats. Il s’agit d’une technique efficace et sécurisée, utilisée depuis de nombreuses années et dont l’objectif est de détruire de façon définitive et quasi complète les poils terminaux. Efficace pour tout type de pilosité (sauf duvet, poils blancs et roux), sur toutes les peaux et sur toutes les

Pourquoi transpire-t-on ?

La transpiration est un phénomène naturel qui permet de réguler la température du corps et de la maintenir autour de 37°.
Suer est une réaction physiologique qui intervient en cas de chaleur trop importante, d’exercice physique et pendant la ménopause.

Nous avons environ 4 millions de glandes sudoripares qui produisent le liquide transparent que nous appelons la sueur.

On distingue deux types de glandes sudorales :

  • les glandes eccrines
  • les glandes apocrines

Les glandes eccrines produisent une sueur abondante et inodore essentiellement composée d’eau.

Elles sont réparties sur tout le corps et sont plus nombreuses sur la paume des mains, la plante des pieds, le front et les aisselles.

Ces glandes, activées par la chaleur, ont un rôle important dans la thermorégulation. Lorsque la température extérieure est supérieure à 37° la sueur humidifie la peau et son évaporation facilite l’abaissement de la température.

Les glandes apocrines produisent une sueur plus odorante .Elles sont localisées principalement au niveau des aisselles, du pubis, des parties génitales et mammaires. Elles sont sous la dépendance des hormones et ne sont donc activées qu’au moment de la puberté.

Cette sueur apocrine est moins abondante et peut devenir malodorante à cause des bactéries naturellement présentes à la surface de la peau.

Ces glandes sont stimulées par les émotions et le stress. Chez l’homme, la sueur apocrine servirait de carte d’identité spécifique à chaque individu. Elles s’atrophient chez le sujet âgé d’où une baisse du phénomène de transpiration.

La sécrétion sudorale est variable et peut, selon les circonstances, passer de 1,3 litres par jour au repos à plus de 10 litres par jour dans des conditions extrêmes.

En dehors de la thermorégulation, la sueur a également d’autres fonctions moins importantes : elle permet le maintien de l’hydratation cutanée, et l’élimination de certains déchets.

Enfin, la sécrétion permanente au niveau palmoplantaire améliore la préhension des objets ainsi que la marche et la course en évitant le glissement.

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles

23 votes
Moyennes : 4,83 sur 5
Loading...
Médecine Esthétique Paris | Dr Benjamin Cozanet
LE VISAGE
Acide hyaluronique | Mésolift | MD Codes | Ultherapy Paris 01
LE CORPS
Fesses | Decolleté | Mains | Paris 01
LA SILHOUETTE
EmSculpt | Coolsculpting | Epilation laser PAris
ESPACE HOMME
Anti-Âge homme Médecine esthétique Paris 01