Blabla

Inscription à la newsletter du Dr COZANET


Annuler

Prendre un rendez-vous
01.42.22.86.51

La Toxine Botulique - Botox®

Botox® molécule

La toxine botulique est une protéine découverte dans les années 1920. Elle fût utilisée dans les années 1970 par le Dr Alan Scott, ophtalmologue, pour la correction du strabisme chez l’enfant (contraction anormale des muscles de l’œil) et le traitement du blépharospasme (contraction involontaire des muscles des paupières) puis rapidement par d’autres médecins pour plusieurs pathologies musculaires et neurologiques (spasme hémifacial, dystonie cervicale, migraine …).

Un effet secondaire « rajeunissant » de la toxine sur les patients, a été constaté par les Drs Jean et Alistair Carruthers, ainsi que le Pr Nick Lowe.

La toxine botulique est désormais un médicament communément utilisé dans plusieurs autres spécialités médicales : neurologie, ophtalmologie, ORL, gastroentérologie, gynécologie, rééducation fonctionnelle.

En médecine esthétique, l’utilisation de faibles doses de toxine vise à contrôler l’hyperactivité des muscles à l’origine de certaines rides du tiers supérieur du visage, en conservant la mobilité des autres muscles et l’expressivité du visage.


Principes d'action

Botox® action

La toxine botulique agit en diminuant localement la transmission de l’influx nerveux à l’origine de la contraction musculaire, permettant de lisser les rides existantes et prévenir la formation de nouvelles rides.

La relaxation musculaire intervient entre 48 h et 5 jours, avec un effet maximal au 30ème jour pour un effet durable entre 4 et 6 mois.


Le traitement

Avant la séance

Déroulement de la séance

Après la séance

Reprise possible d’une activité et une vie sociale normale (les traces d’injection ne durant que quelques minutes). Toutefois, vous devez porter une attention particulière à :

L’effet de la toxine botulique se maintient ensuite pendant environ 3 à 4 mois pour être progressivement puis complètement réversible en 4 à 6 mois après le traitement.

L’effet bénéfique est plus rapidement observé chez des patients plus jeunes sur certaines rides d’expression disgracieuses. La durée du résultat esthétique est généralement prolongée lors du renouvellement des traitements, permettant ainsi d’espacer les séances et de retarder la formation des rides.

Il est parfois nécessaire, 14 jours après le traitement, de procéder à une ré-injection de quelques unités du produit sur certains muscles, en fonction de la réponse initiale obtenue et de la symétrie des résultats attendus.

Le délai entre traitements doit être d’au moins 3 mois. Le traitement doit être effectués à la plus faible dose efficace.


Contre-indications de la toxine botulique